Académie DSA Reaper

Parce que les anges et les démons ont aussi une carrière professionnelle à choisir
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yuuki Ihara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anges
avatar

Date d'inscription : 19/02/2012
Messages : 17
Age : 22
Localisation : Un peu ici, un peu là.
Humeur : Joyeuse ! :3


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Yuuki Ihara   Dim 19 Fév - 20:53



Yuuki Ihara
" N'est pas mort ce qui à jamais dort. Et au long des siècles peut mourir même la mort. "



~Nom: Ihara
~Prénom: Yuuki
~ Age: 340 ans
~ Age d'apparence: 20 ans
~ Race: Ange
~ Métier: Serveuse et propriétaire de l'Angels Bar.
~Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
~Cause du décès : Pneumonie
~Aime: Le contact avec autrui, la justice, avoir un contrôle sur les choses, la compagnie des hommes et son bar.
~ N'aime pas: L'enfer, les bruits trop forts, la violence et les gens renfermés.


Physique

    Ce n'est pas par prétention que je vais dire ça, mais je me trouve jolie. Tant que je ne m'en vante pas, il n'y a pas de mal à ça, n'est-ce pas ? Il vaut mieux quelqu'un de bien dans sa peau que quelqu'un de complexé qui ne se montrera pas. Je mesure 1m67, ce n'est pas très grand pour une femme mais ça me suffis largement. Et puis les nippones ne grandissent pas beaucoup plus, aussi je suis plus grande que la plupart des filles de mon âge. Je ne me plains pas non plus de mon poids - 45 kg - même si on m'a toujours conseillé de prendre quelques kilos en plus pour être moins fragile. Je continuerai donc à me parler de mon corps, puisque j'en suis là : j'ai des longues jambes, des fesses rebondies, un ventre plat, une taille fine et des hanches féminines ainsi qu'une poitrine dont la taille est bien suffisante. Que demander de plus ? La force et la résistance sans doute. Maintenant que je suis morte je n'ai plus à me faire de ces choses là et je peux faire du sport comme la danse classique qui me plait beaucoup. Mais autrefois il m'était impossible de faire trop d'efforts. Je sais que la démarche et la tenue sont des choses très importantes qui peuvent être un atout de séduction, alors j'y fais attention. Tout en souplesse, en finesse, tout dans la grâce et la féminité. De toute façon depuis mon enfance on m'apprend à bien me tenir.

    Parlons maintenant de mon visage : J'ai l'air jeune même si je suis morte à l'âge de 20 ans. Tant mieux si j'ai gardé un peu de trace de mon enfance et de mon innocence disparues trop tôt. Mes yeux comme mes cheveux sont bleus, rappelant mes origines japonaises. Je prends énormément soin de mes cheveux auxquels je tiens plus que n'importe quelle autre partie de mon corps. Ils sont si longs et fins, c'est presque du jamais vu ! Ils poussent plus rapidement depuis que je suis morte, j'ai l'impression. Et bien tant mieux, si ils font des jalouses. Je joue beaucoup de mon regard qui est, à mon sens, un autre véritable atout chez une femme. Un regard en dit long sur un sentiment ou une pensée, il peut tout signifier. Mais c'est aussi quelque chose que je déteste car on peut cacher ce que l'on veut derrière un regard et se laisser tomber dans le piège de l'enfermement. Mon visage en forme de cœur et ma peau pâle ne sont pas sans rappeler ceux d'une poupée de porcelaine prête à se briser au moindre geste brusque. C'est un peu le cas, cela dégage une certaine froideur et un calme apaisant. Vous me verrez souvent, très souvent, avec le sourire aux lèvres. Le rire et le sourire sont les meilleures des thérapies de ce monde, et je souhaite par dessus tout en faire profiter les autres.

    Si je devais définir mon style vestimentaire, je dirais que je suis une petite fille de riche qui s'achète ce qu'elle veut. C'est assez radical mais vrai. Je viens d'une famille noble et les biens de ma famille me permettaient de m'acheter ce que je voulais. Mais je n'étais pas très exigeante. Autrefois comme aujourd'hui, j'ai un petit faible pour les robes que je trouve élégantes. Je n'ai aucune honte à en porter, même lorsque je travaille. Toutefois je sais m'adapter à l'époque dans laquelle je vis, alors il m'arrive de mettre des pantalons, des tee-shirts, des jupes, des salopettes, des shorts ... Bref vous avez compris. Pour moi une tenue doit plaire et être vue mais rester discrète. Je préfère les tons sobres comme le blanc, le noir, le marron et le gris. De toute façon je ne peux pas porter n'importe quelle couleur à cause de mes cheveux et de mes yeux bleus. J'ai gardé quelques robes d'autrefois qui sont aujourd'hui en piteux état. Malgré tout ça me rappelle ma vie d'avant et c'est un bon souvenir. Je ne les porte que très peu pour ne pas les abimer d'avantage. J'allie généralement des accessoires avec mes robes, comme des chapeaux ou des bijoux. Il me reste beaucoup de beaux ouvrages venant de ma mère. Quant au maquillage, je fais attention avec ces choses là : juste les yeux pour approfondir le regard mais pas plus. Je ne veux pas de cette horreur de fond de teint que se mettent toutes ces pimbêches de filles !



Psychologique

    Se décrire psychologiquement, c'est un peu vaste et long. Il y a moi seule, il y a moi avec ma famille, moi avec mes amis, moi avec les inconnus, mes activités et mes goûts ... Mais puisqu'il le faut, je dirai qui je suis. Si il y a une chose importante à savoir, c'est qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Je parais très calme et très sage au premier abord, mais je suis en réalité une jeune femme sauvage et indépendante. En effet je ne supporte pas qu'on me marche sur les pieds et je n'hésite pas à riposter. Le fait d'être une femme et de peut-être devoir m'opposer à un homme ne me fait pas peur. Je ne sais pas si vous qualifiez ça d'inconscience, moi je dirais plutôt que c'est normal. Ce n'est même pas du courage non, chaque sexe est égal. Il n'y a pas de sexe faible, les femmes n'ont pas à se taire devant les hommes. J'ai toujours été et je suis encore une féministe accomplie, même si je n'agresse pas les gens avec ça. Je tolère les blagues, mais j'ai horreur de l'injustice. Pas que sur ce sujet bien sûr, sur tous les sujets. Je me sens toujours dans l'obligation de répliquer quand quelqu'un se trouve être embêté par un autre. J'ai le sens de la justice oui, mais je suis également une personne protectrice. Quand j'aime une personne, je veux être sûre qu'elle va bien qu'elle se confiera à moi en cas de problème. Même si ce genre de comportement me met hors de moi, je suis plutôt calme dans la vie. J'essaye de contrôler mes pulsions mais je n'y peux rien, si je suis impulsive. Vous savez ce qu'on dit "Méfiez vous de l'eau qui dort. "

    Je pense et j'espère être une bonne amie. Je sais qu'en disant ça vous allez penser que je suis du genre sûre de moi. Mais si je dis ça, c'est parce que je me donne la peine de l'être. Toujours présente, à chaque heure du jour et de la nuit. Je suis généreuse et attentive, je suis à l'écoute et je distrais. Je donne plus que ce que je ne reçois. Si ça ce n'est pas de l'amitié, alors qu'est-ce ? On peut me confier n'importe quel secret, je saurai le garder. On peut me demander n'importe quoi, je le ferai. Mais pour ça il faut le mériter et avoir gagné ma confiance. Car même si je suis une personne très ouverte aux autres, je n'en déteste pas moins qu'on se moque de moi. D'ailleurs il ne vaut mieux pas, ça pourrait être embêtant pour la personne qui joue avec moi. Non je ne menace personne. Mon amitié et ma bienveillance ne sont pas fondées sur des menaces. Toutefois ces quelques mots doivent bien s'ancrer dans les cœurs dans les esprits, car on ne joue pas avec un Ihara. C'est la même chose en amour d'ailleurs. Je suis prête à tout donner de moi, mon cœur, mon corps et mon âme. En contrepartie, tout ce que je désire c'est de la sincérité et du partage. Mais avec le temps j'ai appris à accepter que le prince charmant n'existe pas. L'amour, bercé de douces illusions ... L'espoir fait vivre, mais je suis morte. Ai-je encore le droit de penser que j'aimerai et qu'on m'aimera en retour ? Je pense que c'est la seule chose qu'il me faut pour que j'accepte de tourner la page de mon passé pour mon avenir.

    Mis à part tous ces défauts et ces mises en garde, je peux être quelqu'un d'agréable aussi ! Rappelez-vous que je souris beaucoup, et pas pour rien. J'essaye de faire le tri entre le noir et le blanc pour ne garder que le blanc. Je profite de ma mort puisque j'ai guère profité de ma vie. Je peux à présent faire et découvrir tout ce que je n'ai jamais fait et découvert avant. Il y a tant de choses à savoir ! J'aimerais tout savoir m'instruire nuit et jour. Mais je n'ai plus l'âge d'aller à l'école. Travailler au bar est quand même un moyen d'apprendre. On ne fait pas qu'essuyer le vomi d'alcooliques ou servir des coca-colas : des étudiants y passent tous les jours, ainsi que des gens instruits. Il m'arrive de réviser des leçons avec les élèves, ou de demander aux adultes de me raconter quelque chose. Très ouverte sans pour autant être collante, j'accepte facilement les gens et les apprécie à leur juste valeur sans les juger tant qu'ils ne me jugent pas eux même. J'ai reçu une bonne éducation et je sais me tenir en société, ce qui ne m'empêche pas pour autant de m'amuser. Je peux boire, je peux danser, rire, je peux courir en sous-vêtements dans les rues ... Ah non ça je ne peux pas. Je déteste être seule et m'ennuyer. Mais bon, un bon bouquin de temps en temps, je dis pas non !


Histoire

    Il y avait peu de monde au bar, ce soir là. Sans doute parce que l'heure ne permettait pas d'être ici, ou peut-être parce que c'était un jour de semaine. J'étais en train d'essuyer un verre , le regard perdu dans le vague, quand une voix masculine m'interpella. Ah, je ne l'avais pas vu. Où étais-je ? Je m'excusai et pris sa commande. Mais il ne me lâcha pas et voulu que je fasse quelque chose pour m'excuser. Quelque chose ?

    " Racontez moi votre histoire mademoiselle. C'est bien vous qui aimez les histoires n'est-ce pas ? Ce soir je veux entendre la vôtre. "


    J'hésitai et en voyant son regard insistant, je me lançai dans mon récit.

    « Je suis née il y a 340 ans à Kyoto, au Japon. Mes parents m'ont appelé Yuuki, car en japonais cela signifie " Belle Princesse ". Je viens d'une famille noble et influente très proche de l'Empereur. Mon père travaillait en étroite collaboration avec lui. Nous appartenions à ce qu'on appelle les kuge qui est la noblesse de cour rattachée à l'empereur, contrairement aux buke, les samouraïs, qui étaient rattachés au gouvernement militaire. Vous suivez ? Je sais que c'est un peu compliqué. Très jeune j'ai reçu une parfaite éducation et on prévoyait déjà pour moi un grand mariage. J'ai toujours eu du mal à me plier aux ordres. Qui voudrait épouser la première personne venue, pour de l'argent ? Moi enfant, je rêvais du prince charmant. Mais je savais que c'était impossible, et ce fut la première désillusion de ma vie que de renoncer à ce rêve d'enfant. On m'initia à l'art de la calligraphie, du chant, de la danse, du service. Un peu comme les Geishas, vous voyez. Malgré cet aspect strict et fermé, je n'ai jamais manqué de rien et mes parents ont été bons avec moi. Ils m'offraient ce que je voulais, m'emmenaient là où je voulais et fermaient parfois les yeux quand je m'échappais de ma chambre la nuit pour aller observer les étoiles. Mais l'année de mes sept ans, il est apparu qu'une fois de plus, j'étais différente des enfants de mon âge. Je n'avais pas seulement la beauté, la gloire, l'argent et la reconnaissance non, j'étais malade.

    Je sortis encore moins qu'avant de chez moi. J'avais un cœur fragile, et le moindre effort me faisait tourner la tête. Ce qu'ils ne comprenaient pas, c'était que me laisser enfermée toute la journée, dans le noir, ne faisait qu'aggraver mon cas ! Vous savez autrefois, les médecins ça ne courrait pas les rues ... Et surtout les méthodes de traitement étaient différentes. Je sentais chaque jour mes forces m'abandonner un peu plus. Et je me suis sentie plus seule que jamais. Est-ce que vous connaissez cette sensation, d'être infiniment seul et de sentir la vie vous quitter sans que vous ne réussissiez à la rattraper ? Parfois je la sentais dans ma main, et elle devenait de nouveau fumée pour s'échapper. En plus à cette époque vous savez, il y a 340 ans, il n'y avait pas de livres. Je passais mes journées allongée à rêver de ce que je n'aurais jamais. A quinze ans je repris des forces. J'étais de nouveau capable de me lever, marcher un peu, sortir prendre l'air. Ce fut comme un miracle venu du ciel. J'avais perdu foi en l'au delà, et voilà qu'il se souvenait de moi. J'assistais parfois à des bals ou des fêtes données par l'Empreur Kokaku mais je restais assise pour ne pas m'évanouir. J'étais morte de jalousie, je l'avoue, en voyant les filles de mon âge glousser pendant que des garçons leur faisaient la cour. Ça arrivait qu'on s'intéresse à moi, mais quand on me proposait de s'éclipser, ça devenait problématique puisque je ne pouvais pas bouger.

    J'eus cinq ans de répit. L'année de mes vingt ans, mon état se dégrada de nouveau. Mes parents avaient eu un autre enfant, comme pour m'éloigner d'avantage d'eux et avoir un réconfort quand je serais morte. Mais moi je ne voulais pas mourir, je n'avais que vingt ans ! On ne connait rien à cet âge là, pas un millionième de ce qu'il y a à découvrir ! Un jour qu'ils m'avaient interdit de sortir, je quittai discrètement ma chambre pendant qu'ils s'occupaient de mon frère et pris le chemin pour la forêt. C'était un endroit que je n'avais jamais eu le droit de découvrir et que je me ferais une joie d'arpenter. Du moins c'était ce que je pensais, en m'enfonçant dans cette forêt sombre et humide. Quand on est jeune on pense qu'on est immortel et que rien ne peut nous arriver. J'étais malade, les Dieux ne pourraient pas se montrer encore plus vils avec moi. Mais je me trompais. la vérité c'est que je fus effrayée, et épuisée. Je progressai parmi les arbres, complètement perdue et la main posée sur le cœur, presque pliée en deux. J'avais beau crier, personne ne m'entendait. La nuit commençait à tomber et j'avançais plus vite. C'est alors que je me pris le pieds dans une racine et dévalai une pente qui m'emmena tout droit dans la rivière. Je n'arrivais plus à sortir et j'avalai de l'eau.

    Je ne sais pas comment j’atterris dans mon lit. Quand j'ouvris les yeux, mes parents et le docteur étaient penchés sur moi. Une douleur terrible à la tête me fit pousser un grognement ... Aurais du me faire pousser un grognement. J'étais incapable de sortir le moindre son. J'abandonnai. J'avais de la fièvre et je ne pouvais pas supporter la lumière du jour. J'avais du mal à respirer, je me tordais dans mon lit pour réussir à trouver une position qui me permettrais de prendre de l'oxygène. Et un soir mon calvaire prit fin. Je fermai les yeux pour ne plus les rouvrir. Je les rouvris pourtant, pour voir en face de moi un homme qui avait l'air infiniment gentil. Il m'expliqua qu'il était un ange, et que j'allais en devenir un moi aussi. Qu'après tant de souffrances, de désillusions et de tristesse j'avais droit au repos et à la paix. Je crois qu'à ce moment là je n'avais plus peur, je ne me souviens pas. Je crois qu'un seul de ses regards, le moindre de ses mots a réussi à me calmer et faire disparaître de mon corps toutes émotions négatives. la douleur était envolée, la peur aussi. Je ne ressentais plus de colère pour ceux qui m'avaient donné la vie et qui m'avaient vu la quitter un peu plus chaque jour, aucune haine envers ce frère qui avait pris ma place dans leur vie et dans leur cœur. Non à présent une page se tournait pour laisser place à une autre, une nouvelle page qui me permettrait de profiter de ma mort puisque j'avais raté ma vie.

    Des années passèrent. Je ne sais pas combien. Il arrive un moment où l'on perd la notion du temps, bercé par la perfection et la douceur. Mais dans toute cette perfection je me sentais étrangement mal. Comblée, mais mal. J'étais seule, et je ne pouvais rien découvrir. On me parla alors d'un endroit appelé DSA où Enfer et Paradis se mêlaient pour former une ville humaine. C'était cela qu'il me fallait, maintenant que mon âme était en paix. J'avais retrouvé la sérénité et la plénitude, j'avais de nouveau besoin d'exister. Cette ville ne ressemblait en rien à l'endroit où j'avais vécu, au Japon. Au début je fus terrorisée et je réussis tant bien que mal à m'adapter à cette nouvelle vie, jusqu'à la trouver excitante. Je trouvai ce bar que j'achetais. Vous vous rendez compte la différence entre le Japon du XVIII siècle et DSA ? Ce fut un choc, un vrai. Mais depuis ce jour j'ai des amis, je danse, je cours, je crie, je pleure, je ris. Je suis en vie. C'est amusant de dire ça quand on est mort. Pour moi ce jour là a sans doute été le plus de ma vie, une véritable libération. Vous me trouvez folle ? »[/i][/color]

    Je rigolai et finis d'avaler mon cinquième verre. Je crois que je n'avais jamais parlé autant. Cet homme semblait passionné par mon histoire et je ressentis une pointe de fierté. Nous passâmes la nuit ensemble, et il devint un client régulier du bar. Cependant il ne m'adressa plus la parole, se contentant de regards complices. On avait notre petit secret à nous.


Autre


~Code règlement (3codes): (code bon Haya)
~Double compte ? : Non, c'est le premier.
~ Niveau rp (en nombres de lignes) : Tout dépend de mon inspiration et de la personne avec qui j'écris, mais ça peut varier de 20 à 150. Ok c'est vague ...
~Taux de présence : Je suis interne, alors pendant la semaine 3/7 et pendant les vacances, tous les jours.
~ Comment avez vous connu le forum: Sur un top-site, mais je ne me souviens plus lequel ...
~ Manga d'où provient votre Avatar: Il s'agit d'Hatsune Miku de Vocaloïd








Dernière édition par Yuuki Ihara le Lun 20 Fév - 0:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlantide-children.forumactif.org/
Hayato
avatar

Date d'inscription : 06/10/2011
Messages : 152
Age : 29
Localisation : Principalement à l'académie
Emploi/loisirs : Professeur de Technique d'amadouement
Humeur : Joueur


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 11:16

Bienvenue cheers
Il y en sans doute quelques fautes mais rien de bien méchant qui m'empêcherait de valider
Amuses toi bien parmi nous et à bientôt en rp ma belle *-*

_________________

♫Les votes rendent un Admin Heureux ♫ ♪Un rp With Me ? Mp Moi ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dsareaper.forumgratuit.org
Démon
avatar

Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 36
Age : 35
Emploi/loisirs : S'enfoncer des couteaux dans le crâne


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 11:57

Bienvenue Razz Nipaaaah ~Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amiralgeorgesrf.tumblr.com
Saphi
avatar

Date d'inscription : 18/01/2012
Messages : 63
Age : 26
Localisation : Ici ou là-bas Oo
Emploi/loisirs : Professeur de Maitrise spirituel
Humeur : Ravageuse


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 12:00

Bienvenduuuuuu !! =D

_________________

♥️ Les chats mangent les chiens !! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anges
avatar

Date d'inscription : 19/02/2012
Messages : 17
Age : 22
Localisation : Un peu ici, un peu là.
Humeur : Joyeuse ! :3


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 12:48

    Merci bien jeunes gens ! : D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlantide-children.forumactif.org/
Démon
avatar

Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 36
Age : 35
Emploi/loisirs : S'enfoncer des couteaux dans le crâne


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 13:51

J'ai 75 ans IRL ... T_T impudente ( copyright Xia ! Exigez la qualité ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amiralgeorgesrf.tumblr.com
Anges
avatar

Date d'inscription : 19/02/2012
Messages : 17
Age : 22
Localisation : Un peu ici, un peu là.
Humeur : Joyeuse ! :3


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 14:13

    Pardon mamie, je ne voulais en aucun cas être désobligeante. TTwTT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlantide-children.forumactif.org/
Démon
avatar

Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 36
Age : 35
Emploi/loisirs : S'enfoncer des couteaux dans le crâne


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 16:03

Ce n'est pas grave, du moment que tu passes me voir de temps en temps ma fifille Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amiralgeorgesrf.tumblr.com
Démon
avatar

Date d'inscription : 28/01/2012
Messages : 68
Localisation : Dans un monde Bisounours.
Emploi/loisirs : Infirmier ♪
Humeur : ... Aucune.


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 16:23

*En retard >3>*

Biiiiieeenvenue *3*
*pluie de confettis*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anges
avatar

Date d'inscription : 19/02/2012
Messages : 17
Age : 22
Localisation : Un peu ici, un peu là.
Humeur : Joyeuse ! :3


Le carnet
Vos rêves , espoirs et passions:
Amis / Ennemis:
Famille/ Amour:
MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   Lun 20 Fév - 17:19

    Promis Rika !
    Merci Jay, mieux vaut tard que jamais ! ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atlantide-children.forumactif.org/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Yuuki Ihara   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yuuki Ihara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yuuki S. Waldorf [Serpy]
» Konno Yuuki | Absolute Sword (絶剣, Zekken?).
» Ery présente Yuuki Yuuna wa Yuusha de aru
» [POÉSIE] Les pseudos-poèmes joyeux et pleins de vie de Yuuki \o/
» HISTOIRE [Yuuki] -The reasons why one can't laugh from the heart, it's a simple reason ; that's life. | EN PAUSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie DSA Reaper :: Pour commencer :: Registre de population :: Nos Citoyens-